De la compétence des Services d’Hygiène

 Une de mes relations travaillant comme serveuse/vendeuse au rayon fromage et charcuterie d’une prestigieuse enseigne de grande surface de la banlieue parisienne me rapporte les faits suivants. Je précise que cette personne est fiable, qu’elle n’est pas au courant de mon initiative et qu’elle n’a nulle intention de nuire à son employeur et tient à conserver son emploi.

Le rayon est infesté de souris qui, parfois, circulent en plein jour dans les étals réfrigérés de service à la coupe.

Chaque matin, l’équipe de serveuses nettoie plus d’une centaines de crottes réparties dans les vitrines et sous celles-ci.

En suivant, elles jettent des poulets crus, prévus pour la rôtissoire mais entamés par les souris, des fromages de chèvres sérieusement grignotés ou souillés par des déjections, et « tournent du bon côté » les autres fromages « pas trop abimés »… Le personnel du rayon se plaint aussi de l’odeur laissée par les souris (leur urine sent en effet très fort), mais disons qu’avec les odeurs du fromage, « ça le fait ».

Il va sans dire que les services de l’hygiène passent régulièrement, mais aux heures d’ouverture. C’est à dire qu’il y a un bon moment que les employées ont fait le ménage et que tout semble bien propre, et que les souris dorment dans leurs nids. Mais comme les contrôles portent surtout sur la paperasse et les températures des frigos et vitrines, il n’y a ni vu ni connu et les souris dansent, donc (une fois réveillées)…

Voilà de quoi poser une nouvelle fois la question de la compétences des décideurs et services de contrôle, sur un sujet qui n’a jamais été abordé dans leurs parcours qualifiants, mais qui relève néanmoins de leurs prérogatives: La lutte contre les nuisibles.  Et sur ce sujet précis des souris, c’est d’autant plus patent, qu’un simple coup d’œil à l’arrière des vitrines réfrigérées et sous celles-ci permettrait de détecter et sentir leur présence, surtout que si l’on en voit parfois dans la journée, c’est qu’elles abondent!

Nous ne commenterons pas l’attitude de la direction du magasin, qui connaît le problème et ne fait rien, si ce n’est qu’il est difficile d’avoir confiance dans les normes qualitatives ostentatoirement affichées par le magasin.

 Pierre Falgayrac

http://www.hyform.fr

Publicités

Une réflexion sur “De la compétence des Services d’Hygiène

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s