Sur l’interview de Benoit Pisanu dans Maxiscences du 23/02/18

Maxisciences publie ce jour un interview en vidéo de Benoit Pisanu sur la vidéo virale des rats dans une benne à ordure : http://www.maxisciences.com/rat/interview-les-rats-ont-il-leur-place-en-ville_art40348.html

Les propos de ce chercheur en écologie du Muséum d’Histoire Naturelle révèlent un certaine méconnaissance des rats et des containers à déchets…

Au risque de me répéter (voir le précédent article de ce blog), la présence de jeunes rats dans ce container n’a rien d’étonnant : ils ont été attirés par les odeurs de nourriture qui en émanaient, et sont entrés par le trou de vidange des liquides, qui était dépourvu de son bouchon, et dont le diamètre est celui d’une entrée de terrier.

C’est justement parce qu’il n’y avait pas de « sortie » que les jeunes rats s’y sentaient en sécurité et ont décidé passer leur période de repos sur place, sans savoir qu’ils seraient réveillés par un éboueur quelques heures plus tard. Il faut remercier les ingénieurs qui conçoivent les containers à ordures sans tenir compte du mode de vie des rats…

Ceci étant, oui, M. Pisanu a juste en invoquant « quelque chose qui s’est passé dans leur environnement » et qui les a dirigé vers ce container (travaux probablement). Il y avait plusieurs dizaines de jeunes rats, donc des fratries issues d’une quinzaine de mères. Il s’agissait en conséquence d’un phénomène migratoire classique de jeunes générations forcées à migrer par le fonctionnement social des colonies de rats, basé sur la force physique : les plus forts mangent en premier, peu importe s’il ne reste rien à manger pour les plus faibles.

Par ailleurs, chaque colonie occupe un espace vital le plus réduit possible, afin limiter au maximum les déplacements. Cet espace vital comprend les terriers, les points de nourrissage et d’abreuvement, et les points de rongements (pour user leur dents hypsodontes). Les nouvelles générations, qui n’ont plus de ressources alimentaires dans cet espace vital occupé par leur parents et grands frères et sœurs, sont contraintes de migrer. Le moins loin possible et là où il y a de la nourriture.

Rien à voir donc, avec des « prises de risques », des « pièges non repérés », une quelconque « déroute » ou un « comportement inhabituel »…

Par contre, les propos sur la profusion des éclairages publics et l’activité quasi ininterrompue de citadins, sont intéressants pour expliquer la modification du comportement naturellement nyctalope de certains rats, qui sont désormais actifs le jour. Mais je reste néanmoins dubitatif, car l’activité principale des rats étant l’alimentation, ils s’adaptent à sa disponibilité. Encore une fois, toutes les vidéos de rats tournées depuis des années sur les pelouses et parcs parisiens montrent des rats en train de manger ou rechercher de nourriture, ou en train d’en transporter.

En matière d’étude sur ce sujet, je suggère tout simplement de filmer la nuit : il y a de fortes chances qu’on y voit des rats, toujours en train de manger ou de rechercher de la nourriture. Ceux s’activant le jour seraient donc les plus faibles, écartés des points de nourrissage par les plus forts aux heures « normales » d’activité des murinés.

Autre point : un surmulot adulte pèse 300 g, bien qu’il soit vrai que certains individus approchent les 500g (comme chez tous les mammifères, il y a des individus malingres, médians et costauds/ gros).

Quant au risque sanitaire présenté par le surmulot, à part la leptospirose pour les égoutiers, il est effectivement nul pour les parisiens.

Décidément, le buzz des rats parisien continue. C’est l’occasion de réaliser qu’il y a peu de véritables spécialistes du rat…

Pierre Falgayrac

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s